ACCUEIL

Bienvenu sur le site de la Fondation du Parc du Monument irlandais de Montréal. Nous vous invitons à découvrir cette histoire extraordinaire en lisant les sections qui pourraient vous intéresser… et à vous familiariser avec nos projets!

(Voici un lien vers un grand documentaire en français, et en anglais, sur l'Irlande et le Canada en 1847

http://www.kmproductions.ca/the-famine-irish-and-canada)

En ce début d’année 2016, les membres de notre groupe continuent de conférer avec les gouvernements - municipal (ville de Montréal), provincial (Québec) et fédéral (Canada), dans le but de construire un bel espace culturel vert sur le site du cimetière de la Grande Famine de Montréal.

Conçu pour être une installation permanente, le parc commémoratif sera dédié à la mémoire de ses plus de 6000 hommes, femmes et enfants inhumés ; de même qu’aux Montréalais qui, en ayant essayé de les aider, moururent eux-mêmes du typhus. Nous espérons que la création de cet espace trouvera un haut degré de dévouement.

En 1847, au cours de l’été, dans une chaleur calcuttienne, un bon nombre d’immigrants irlandais arrivèrent en ville. Plusieurs étaient atteints du typhus exanthématique, ce qui entraîna la mort d’approximativement 6000 hommes, femmes et enfants, qui furent enterrés côté Montréal du pont Victoria. En fait, tout le monde conduit au-dessus d’un cimetière en utilisant ce pont-là. Debout et seule alors que les voitures passent en trombe devant elle, « la Roche Noire » est présentement le seul monument dédié à cet évènement tragique.

En 2014, lors du ‘‘Walk the Rock’’ annuel (Marche à la roche), une annonce a été faite signalant qu’un nouveau groupe nommé la Fondation du Parc du Monument irlandais de Montréal avait été formé dans le but d’obtenir le soutient des différents gouvernements pour créer un Espace Culturel Vert à cet endroit. Pour l’instant, le lieu est désert et dans la possession de la ville et du gouvernement fédéral.

L’effort derrière ce concept consiste à honorer plus de 6000 immigrants irlandais morts à cet endroit ; à honorer les nombreuses familles francophones et québécoises qui accueillirent sous leur toit et adoptèrent environ un millier d’enfants orphelins frappés par cette tragédie ; puis, d’honorer tous les Montréalais qui périrent du typhus en secourant ces immigrants pauvres, comme John Easton Mills, le maire de Montréal à l’époque.

Aussi, semble-t-il que cet endroit public ait été un lieu de rencontre pour les Amérindiens avant l’arrivée des Européens.

D’un point de vue pratique, un parc culturel bien conçu, muni d’installations sportives, fournirait un espace vert à un Griffintown en croissance rapide, offrirait une plus belle entrée dans la Ville de Montréal et pourrait être développé en attrait touristique pour les millions d’Irlandais en Amérique du Nord dont les ancêtres, arrivés à Montréal, survécurent à l’été de 1847.

Il semblerait que la Ville et le gouvernement fédéral veuillent utiliser cet endroit au complet pour l’industrie légère et l’habitation.

L’endroit pour le parc culturel proposé est présentement grand ouvert, avec beaucoup d’espace occupé par un stationnement très peu utilisé depuis les années 1960, quand la Ville de Montréal avait démoli la section résidentielle entière, généralement connue sous le nom de ‘‘Goose Village’’. Concevoir et construire ce large espace culturel vert ne semblerait pas être un projet difficile ni coûteux. Aucune démolition ne serait requise ; la Ville de Montréal semble avoir des fonds supplémentaires disponibles pour le développement des espaces verts ; et, apparemment, une des conditions des permis de construction pour les promoteurs de Griffintown est qu’ils mettent de côté des fonds pour des espaces verts dans le district.

Certains individus, des groupes irlandais et d’autres gens ont déjà indiqué qu’ils seraient prêts à contribuer à cette initiative communautaire en donnant des fonds.

Ceci pourrait certainement être un grand et beau projet positif pour Montréal. De plus, si la planification de ce parc/espace culturel vert devait commencer sous peu, au moins la base de l’espace vert serait en place pour 2017 - année du 375e anniversaire de Montréal, et du 150e anniversaire du Canada.

                                      

 

Visit Amazon via the banner below and the Montreal Irish Memorial Park Foundation, Inc. will recieve a small percentage of your purchase to promote our project.